Le blogde direct assurance

2019-11-15

Baisse de la voiture, hausse des transports collectifs, augmentation du vélo : comment se déplacent les Franciliens ?

Baisse de la voiture, hausse des transports collectifs, augmentation du vélo :  comment se déplacent les Franciliens ?

Le 13 novembre 2019, Île-de-France Mobilités a dévoilé les premiers résultats d’une Enquête Globale Transport (EGT) débutée en 2018. Les premières tendances, concernant 7000 Franciliens interrogés entre janvier 2018 et juin 2019, portent sur leurs habitudes de déplacement. Objectif de cette large étude qui se poursuit jusqu'en 2022 :  offrir des transports qui répondent aux attentes des habitants en Île-de-France.

 

Comment se déplace un Francilien ?

Chaque jour, un Francilien réalise en moyenne 3,8 déplacements, parcourt 18 kilomètres, ce qui occupe 1h30 de son temps. 70 % des déplacements des Franciliens se font hors de Paris. Collectivement, 12,1 millions de Franciliens réalisent en jour ouvrable 43 millions de déplacements, en hausse de 5 % depuis 2010, en rapport direct avec la croissance de la population de la région.

 

Quel est le premier moyen de déplacement des Franciliens ?

C’est la marche, en hausse en moyenne de 9% entre 2010 et 2018. C’est surtout à Paris que la croissance est la plus importante avec presque 900 000 déplacements à pied supplémentaires (+18%).

 

Hausse de la fréquentation des transports en commun

9,4 millions de déplacements sont réalisés quotidiennement en transports en commun (14 % de plus qu’en 2010). Cette croissance a concerné tous les réseaux et en particulier le tram et le bus – surtout en grande couronne – et le train-RER, principalement par les actifs se rendant au travail et les élèves.

 

Baisse de l’utilisation de la voiture

C’est le fait marquant de cette étude, car il est inédit depuis l’après-guerre : l’usage de la voiture a diminué de 5% entre 2010 et 2018. Cette diminution résulte en partie de l’évolution de la population francilienne, avec notamment

  • Les personnes âgées qui se déplacent moins.
  • Les cadres, plus nombreux qu’avant, qui occupent des emplois généralement bien desservis par les transports en commun.

Votre devis d’assurance auto ici

 

Le bus : une alternative à la voiture en grande couronne

La baisse de l’usage de la voiture est aussi liée au développement des offres de transport alternatives à la voiture. En grande couronne, la tendance à une forte hausse s’inverse grâce au développement important de l’offre de transports collectifs, en particulier sur le réseau de bus. La diminution observée depuis 2000 se confirme en petite couronne, et même à Paris, cette tendance se prolonge.

A noter : les déplacements en voiture des Franciliens recensés par l’Enquête Globale Transport ne constituent qu’une part du trafic routier qui inclut aussi les déplacements des non-Franciliens, les livraisons, le transport de marchandises et les tournées professionnelles.

 

Le vélo : en hausse de 30 % depuis 2010

Avec 850 000 déplacements par jour, la petite reine attire les Franciliens dans leur quotidien : 40 % des déplacements en semaine se font pour aller au travail. Les Franciliens sont fortement équipés en vélos. Toutefois, au sein des 3,7 millions du parc francilien, les vélos électriques restent très minoritaires, à 3 % du parc. Pour encourager l’utilisation du vélo, Île-de-France Mobilités propose depuis le 11 septembre dernier un nouveau service de location longue durée de vélo électrique : le Véligo Location.

 

Des efforts à poursuivre pour amplifier la transformation des habitudes

« Les premiers résultats de la nouvelle Enquête Globale Transport montrent que la fréquentation des transports en commun, ainsi que l’utilisation des mobilités douces, comme le vélo et la marche, augmentent significativement. Dans le même temps, le recours à la voiture individuelle diminue. Ces évolutions ont été portées par les investissements massifs que nous avons initiés en 2016 et qui commencent à porter leurs fruits… Nous allons continuer à investir pour lutter contre la pollution et permettre aux Franciliens de choisir leur mobilité et non plus de la subir », déclare Valérie Pécresse, Présidente d’Île-de-France Mobilités et Présidente de la région Île-de-France.

 

Source : communiqué de presse d’Île-de-France Mobilités – 13 novembre 2019

 

 

Partager
Articles similaires :
Velotaf, commuting, navettage, ou comment et pourquoi se rendre au travail en vélo ?
Se rendre au travail en vélo après le déconfinement.

Comment mettre de côté la voiture ou les transports en commun ?

Lire la suite ->

2020-05-14

actuConseil
la pollution des voitures diesel est plus importante que la norme
Les voitures diesel récentes polluent plus que la norme.

Malgré un Crit’Air 2, elles dépassent les normes européennes anti-pollution.

Lire la suite ->

2019-10-03

actu

Tag cloud (5)