Le blogde direct assurance

2020-09-25

A-t-on le droit de conduire avec un masque accroché au rétroviseur de sa voiture ?

A-t-on le droit de conduire avec un masque accroché au rétroviseur de sa voiture ?

Hier on y suspendait un sapin vert désodorisant. Aujourd’hui ce sont les masques bleus que l’on voit fleurir au rétroviseur intérieur des voitures. Attention : s’il gêne votre champ de vision, le code de la route prévoit une contravention…


Les Français ont dû s’habituer à vivre avec. Le masque, en tissu ou chirurgical, a envahi notre quotidien et nos espaces de vie. Si le port du masque est obligatoire dans les transports publics (bus, métro, tramway, train…) ou dans les taxis et VTC, il ne l’est pas si vous conduisez votre voiture. Cette dernière est en effet considérée comme un lieu privé. De nombreux automobilistes ont ainsi pris l’habitude de retirer leur masque au volant et de l’accrocher au rétroviseur intérieur.


Certains pays interdisent qu’on accroche un masque au rétroviseur

Si le rétroviseur est un « porte masque » tout trouvé, y suspendre un masque n’est pas une bonne idée, en tout cas dans certains pays ou régions. Ainsi en Suisse, au Luxembourg et dans la province canadienne du Québec, un automobiliste qui accroche son masque au rétroviseur risque une amende. La raison ? Le danger : un masque peut gêner la visibilité du conducteur et par conséquence provoquer un accident.


Masque au rétroviseur de la voiture : risque-t-on une amende en France ?

A ce jour aucune loi en France n’interdit d’accrocher un masque au rétroviseur intérieur de sa voiture. Toutefois, comme le rappelle à Vosges Matin un avocat parisien spécialisé dans la défense des conducteurs, un texte plus général du code de la route (l’article R421-6) précise que « tout conducteur doit se tenir constamment en état et en position d’exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent. Ses possibilités de mouvement et son champ de vision ne doivent pas être réduits par le nombre ou la position des passagers, par les objets transportés ou par l’apposition d’objets non transparents sur les vitres ».

Selon l’avocat, c’est dans le cadre de cet article que l’on pourrait en théorie contester un masque suspendu au rétroviseur. S’il perturbe la visibilité du conducteur, ce dernier pourrait devoir le retirer et payer une amende de deuxième classe, soit 35 euros. Dans la pratique, l’avocat se montre toutefois beaucoup plus rassurant : le masque reste un objet de petite taille, qui ne « masque » finalement pas grand-chose. De plus il existe une certaine tolérance vis-à-vis des éléments présents sur le pare-brise, comme la vignette d’assurance, celle du contrôle technique, le macaron Crit’Air, ou encore le bandeau pour protéger du soleil en haut du pare-brise.

Partager
Articles similaires :
Désormais, le téléphone au volant peut vous coûter un retrait de permis.
Téléphone au volant et suspension de permis

En cas d’infractions cumulées, les règles se durcissent.

Lire la suite ->

2020-05-25

actuAuto
Pare-soleil et montant transparent : c'est pour bientôt !
Pare-soleil et montants transparents

Des innovations qui en mettent plein la vue !

Lire la suite ->

2020-01-30

innovation

Tag cloud (5)