Le blogde direct assurance

2019-06-28

Nouvelles mobilités : comment partager la route ?

Nouvelles mobilités : comment partager la route ?

C’est l’un des thèmes abordés dans le dernier Baromètre AXA Prévention 2019 consacré au comportement des Français sur les routes. Le partage des voies de circulation devient un enjeu de société.

 

Un paysage urbain modifié par de nouveaux usages

En 15 ans, de nouvelles formes de mobilité et catégories de véhicules sont apparues dans l’espace public à Paris et en France. On a vu ainsi émerger les concepts de covoiturage (avec notamment Blablacar en 2011), d’auto-partage, les VTC avec les 1ères applications mobiles de mise en contact avec les chauffeurs, les vélos et les voitures en libre-service.

Depuis l’été 2018, on assiste à l’explosion des engins de déplacement personnels motorisés (trottinette électrique, gyropode …) en libre-service.

 

Le grand boom des Engins de Déplacement Personnel (EDP)

En 2004, les Engins de Déplacement Personnel (EDP) n’étaient pas d’actualité : vélos en libre-service, monoroues, segway … La trottinette était encore un jouet et non un engin alternatif de mobilité douce. L’arrivée de ces engins aux côtés des traditionnels deux-roues (vélos, motos, scooters) impose de trouver une nouvelle équation pour partager la route (infrastructure, définition de zones etc.). Elle passe par la règlementation pour une meilleure occupation de l’espace public.  

 

Les comportements des conducteurs de deux-roues jugés dangereux

Les motards restent perçus comme les usagers les plus dangereux sur la route (51%). Ils sont suivis de près par les automobilistes (47%), et ce sont désormais les utilisateurs de trottinettes qui arrivent en 3e position (pour 36% des Français). Faute d’encadrement et de zones de circulation dédiées, ils ont des comportements dangereux pour eux-mêmes et pour les autres usagers :

  • 61% passent à côté d’un piéton à vive allure
  • 41% transportent des passagers, qui ont, dans 72% des cas, moins de 11 ans.
  • 41% utilisent leur smartphone en roulant.

 

Encadrement  du "free floating" dans le projet de loi sur les mobilités

Parmi les dispositions attendues du projet de loi mobilité, l'encadrement des trottinettes, vélos et autres engins en libre-service ou "free floating" est passée sans trop d'encombre à l’Assemblée auprès des députés le 18 juin 2019. La loi donnera aux collectivités les outils pour réguler ces circulations. De nouvelles mesures de circulation concernant les monoroues, gyropodes, hoverboards et trottinettes électriques sont déjà prévus pour la rentrée prochaine. Tout vous est détaillé dans l’article suivant.

Sources : AXA Prévention. Ces chiffres sont issus du 15ème Baromètre AXA Prévention 2019 du comportement des Français sur les routes. Etude Kantar TNS pour AXA Prévention réalisée du 25 janvier au 14 février 2019 auprès d’un échantillon de 1996 personnes représentatif de la population résidente en France métropolitaine âgée de 18 à 75 ans.

Partager

Tag cloud (5)