Le blogde direct assurance

2021-03-30

De moins en moins de locations saisonnières dynamisent le marché locatif longue durée.

De moins en moins de locations saisonnières dynamisent le marché locatif longue durée.

Basculer de la location touristique courte durée vers la location en meublé de longue durée : le choix de plus en plus de propriétaires depuis 2020. Un des facteurs qui transforme le marché locatif.

 

De la location touristique à la location classique

Depuis un an, en raison de la pandémie et des confinements, de nombreux propriétaires ne trouvent plus de locataires clients pour leur bien loué en saison. Plutôt que de laisser les logements vacants, certains d’entre eux font le choix de mettre leur bien en location meublée classique.

 

Une forte hausse des offres de locations en meublé

D’après l’étude Locservice réalisée en janvier 2021, l’impact de la crise sanitaire a encouragé les propriétaires de meublé à changer le format de leur bail. La plateforme spécialisée dans la location entre particuliers a en effet constaté que la proportion de meublés a nettement augmenté entre 2019 et 2020 sur toutes les régions de France (entre +15 et +30%), avec des différences entre les territoires. Par exemple, les locations meublées sont devenues majoritaires en Ile-de-France : elles représentaient ainsi 57% du marché en 2020, contre 49% en 2019.

 

Quelles villes ont le plus gagné (ou le plus perdu) en tension locative ?

Capital.fr nous révèle fin mars 2021 un état des lieux de la tension locative générale sur 7 métropoles, en appui sur l’étude Locservice. En comparant le nombre de locataires potentiels par rapport au nombre d’appartements à louer entre janvier 2019 et mars 2021, les résultats sont éloquents :

  • Paris a perdu 65% de tension, avec un ratio moyen estimé à 1,96 locataires en moyenne pour une offre. Cette baisse est en rapport notamment avec la hausse de la location de meublés et la chute de la demande de logement étudiant.
  • Bordeaux, même si elle a perdu 30%, conserve un ratio élevé : en moyenne 4,76 locataires pour une offre.
  • Lyon, en perdant 14%, présente fin mars un ratio de 5,86 locataires en moyenne pour une offre.
  • Nantes n’a perdu que 10% et a un ratio de 4,78 candidats pour une location.
  • Strasbourg a perdu 7% pour un ratio de 2,47.
  • Rennes et Angers ont de leur côté augmenté leur tension locative et ont un ratio respectif de de 4,25 et 5,89 locataires pour une location.

 

Plus d’offres d’appartements à louer que de candidats : dans quelles villes ?

Par ricochet, il y a désormais dans certaines métropoles plus de logements à louer que de locataires potentiels. C'est le cas à :

  • Nice, avec 0,9 candidat par offre de location,
  • Reims avec 0,86,
  • Grenoble : 0,81,
  • Le Havre avec 0,76.

Locataire, propriétaire habitant ou propriétaire non-occupant d'un logement, vous pouvez trouver chez Direct Assurance la formule d'assurance Multirisque Habitation qui correspond à votre situation.
Découvrez-les et obtenez votre devis d'assurance habitation en quelques clics.

Partager
Articles similaires :
carte de france des loyers pour appartement ou maison
Une carte des loyers français est en ligne

Pour un appartement ou une maison.

Lire la suite ->

2021-07-20

Infos pratiquesHabitation
D comme Déménagement

Pour vous aider à tout anticiper et éviter le stress.

Lire la suite ->

2021-03-23

Infos pratiquesHabitation

Tag cloud (5)