Le blogde direct assurance

2021-04-16

Pièces auto neuves : les garagistes pourraient ne plus être obligés de se fournir chez le constructeur d’origine

Pièces auto neuves : les garagistes pourraient ne plus être obligés de se fournir chez le constructeur d’origine

Contrairement à nos voisins européens, pour la carrosserie les garagistes français ne peuvent utiliser que des pièces auto neuves provenant du constructeur de la voiture. Fatalement, les prix de ces pièces sont élevées, les constructeurs n’ayant à affronter aucune concurrence…

Quelle différence entre un pare-chocs de voiture vendu 300 euros chez un garagiste en France contre 100 euros chez un réparateur en Espagne ou en Allemagne ? Aucune si ce n’est la marque comme l’explique le magazine Challenges. Contrairement aux autres pays européens, en France les constructeurs automobiles ont le monopole des pièces neuves. Ce qui signifie que les garagistes français sont obligés de se fournir chez les constructeurs quand ceux des autres pays européens peuvent utiliser des pièces de marques différentes, mais de qualité équivalente.

Pièces auto : ouvrir la concurrence en France

Si la différence de prix entre les pièces auto selon leur origine n’est pas toujours du simple au triple, tente de nous rassurer BFM TV, l’écart n’est pas négligeable. La Fédération de la distribution automobile (FEDA) déclarait sur RMC que de cesser le monopole des constructeurs sur les pièces auto neuves permettrait aux Français d’économiser 17,5% de leurs dépenses dans les réparations d’un véhicule.

Ce monopole des constructeurs est valable sur les pièces dites « visibles » qui concernent la carrosserie : ailes, rétroviseurs, phares, pare-brise et vitres. Pour chacune de ces pièces, un carrossier indépendant doit donc se fournir exclusivement chez la marque du véhicule qu’il répare. Les garagistes ont l’impression de payer "plein pot" ces pièces. Surtout ces derniers mois comme l’explique le directeur d’un garage sur RMC « de façon générale, les pièces augmentent de 3% par an, là cette année, on est sur une augmentation de 12% ».

Un nouveau projet de loi a été déposé à l’Assemblée Nationale pour mettre fin à ce monopole des constructeurs sur cette catégorie de pièces auto neuves. S’il est accepté, la libéralisation des pièces détachées pourrait intervenir dès le 1er janvier 2022.

Élu Service Client de l'Année*, Direct Assurance se tient à vos côtés pour toute question relative à une assurance auto. Obtenez un devis et faites des économies, sans compromis sur les garanties ou le service client !

*Catégorie Assurance de biens - Étude BVA - Viséo CI - Plus d’infos sur escda.fr

 

Partager
Articles similaires :
garagiste avec tablette dans atelier
La digitalisation dans le domaine automobile s’accélère

En attendant la voiture autonome.

Lire la suite ->

2021-03-16

actuAuto
carte puce électronique
Pénurie de composants électroniques

L’industrie automobile en panne.

Lire la suite ->

2021-02-02

actuAuto

Tag cloud (5)