Le blogde direct assurance

2020-11-13

Reconfinement : le trafic automobile francilien beaucoup moins en baisse que lors du confinement de mars 2020

Reconfinement : le trafic automobile francilien beaucoup moins en baisse que lors du confinement de mars 2020

Le Premier Ministre Jean Castex l’a souligné lors de sa conférence de presse du 12 novembre. Les déplacements ont connu une réduction très forte. Pour autant, elle n’est pas autant marquée que pendant le premier confinement. Zoom sur les données qui documentent cette tendance.

 

Quels indicateurs permettent d’estimer le niveau de circulation automobile ?

Tout d’abord, l’Association de surveillance de la qualité de l'air en Ile-de-France Airparif observe cette baisse de la pollution automobile de l'agglomération parisienne dans des proportions bien moindres que lors du premier confinement. Comment ? Par un impact moins important des émissions de dioxyde de carbone ainsi que de celles d’oxydes d’azote et de celles des particules fines liées au trafic routier. Début novembre, leur baisse a été de -20%, alors qu’elle était de -70% en mars dernier, période pendant laquelle la qualité de l’air à proximité des axes routiers était la même que celle relevée dans les parcs et les jardins.

 

Comment estimer la baisse de circulation pendant le reconfinement ?

De son côté, l’application routière Waze a communiqué sur le fait que les distances parcourues par ses utilisateurs avaient diminué de 30% le 3 novembre. En comparaison, début avril, les baisses de distances parcourues étaient de l'ordre de 80 à 90%.

Le Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (Cerema) a quant à lui estimé qu’au niveau national, le trafic routier a été d'environ 22% inférieur en début de second confinement qu’en janvier. Cette baisse était de 75% durant le premier confinement.

La Société des autoroutes du Nord et de l'Est de la France (Sanef) a noté une baisse du trafic de 30% début novembre. Il s'était effondré de 80% pendant le premier confinement.

 

Pourquoi circule-t-on plus lors de ce second confinement ?

Moins strict que celui du printemps, le nouveau confinement a notamment permis une tolérance lors de ses premiers jours pour faciliter les retours de vacances de la Toussaint. De surcroît, certains déplacements pour motifs professionnels ou ceux entre le domicile et l’école sont cette fois-ci autorisés, contrairement au premier confinement. Les habitants de l’agglomération parisienne ont été également moins nombreux à quitter la ville. Stéphane Richard, le président-directeur Général d’Orange déclare « On est à peu près dans un écart de un à trois. [...] Dans le cas de Paris, 400 000 Parisiens avaient quitté la ville : ils sont 150 000 cette fois-ci ».

Reste à savoir quelles nouvelles règles de déplacement vont être définies et si un nouvel allègement au moment des vacances de Noël est envisageable. Pour cela, il faut attendre début décembre, comme l'a précisé Jean Castex.

Même si vous circulez moins, vous avez besoin d'une assurance auto aux garanties solides. Découvrez l'assurance auto Direct Assurance. Parmi les 5 formules, il y a forcément la vôtre ! Votre devis d'assurance auto moins cher ici.

 

Partager
Articles similaires :
reconfinement-règles-déplacement-attestation
Reconfinement Covid 19 : nouvelles attestations de déplacement

Quelles modalités de déplacement depuis le 30 octobre ?

Lire la suite ->

2020-10-30

actuConseil
Une campagne de la Sécurité routière pour protéger les cyclistes

Plus de vélos, plus de bobos.

Lire la suite ->

2020-10-08

actuConseil

Tag cloud (5)