Le blogde direct assurance

2020-11-20

Circulation des véhicules les plus polluants au sein de la métropole du Grand Paris : de nouvelles règles

Circulation des véhicules les plus polluants au sein de la métropole du Grand Paris : de nouvelles règles

Cette fin d’année, si particulière avec ses restrictions sanitaires, impose de nouveaux arbitrages dans la gestion de la mobilité et des règles de circulation au sein du Grand Paris. Voici les dernières nouveautés.

 

Report d’interdiction de circulation des véhicules Crit’Air 4 

Le calendrier avait prévu l’interdiction de circulation des véhicules arborant la vignette Crit'Air 4 dès le 1er janvier prochain. La métropole a choisi de différer cette règle au mois de juin 2021, pour « en préparer les conditions », comme l’explique Daniel Guiraud, le vice-président en charge de l’environnement. Les élus de la Métropole du Grand Paris (MGP) ont voté mardi 1er décembre cette mesure à l'unanimité.

Quels véhicules sont classés Crit’Air 4 ?

Il s’agit des véhicules diesel immatriculés entre le 1er janvier 2001 et le 31 décembre 2005, et des deux-roues de 2000 à 2004. L’interdiction de circulation portera sur l’intérieur du périmètre défini par l’A86, de 8h à 20h en semaine. Les véhicules Crit’Air 4 sont déjà bannis de la Ville de Paris depuis juillet 2019.

 

En projet : l’instauration de la limitation de circulation imposée aux communes

Ce serait une des conséquences de la prochaine loi Convention Citoyenne pour le Climat (CCC), actuellement en cours d’écriture. Elle prévoit de confier la création des Zones à Faibles Émissions (ZFE)- entre autres les règles de circulation - aux présidents des intercommunalités ou aux présidents de métropole. L’idée est « de simplifier le processus administratif et de garantir des mesures de circulation homogènes », précisent Barbara Pompili (ministre de la Transition écologique et solidaire) et Jean-Baptiste Djebbari (ministre délégué aux Transports). Jusqu’ici, chaque maire, décidait, par arrêté, la limitation de circulation dans sa commune.

 

Une meilleure qualité de l’air par l’extension des ZFE

Plus globalement, dans le cadre de la future loi CCC, l’État étendra le dispositif des Zones à Faibles Émissions aux agglomérations de plus de 150.000 habitants d’ici 2025. 35 nouveaux territoires seront concernés par cette mesure, afin d'anticiper le durcissement des normes de qualités de l’air attendu au niveau européen dans les prochaines années, en accord avec les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

 

Pourquoi créer des Zones à Faibles Émissions ?

Supprimer les véhicules les plus polluants, réduire la pollution, améliorer la qualité de l'air, renouveler le parc automobile. Les objectifs associés aux Zones à Faibles Émissions (polluantes) sont nombreux. Ils résonnent d’autant plus en cette période de crise sanitaire que « 18% de la mortalité du Covid 19 semble être associée à la qualité de l’air » comme le signale Le Parisien dans son édition du 19 Novembre.

Quel que soit son âge, il existe une formule de garanties pour votre voiture chez Direct Assurance. Par ici votre devis d'assurance auto !

Mise à jour 4 décembre 2020

Partager
Articles similaires :
En 2030, seuls les véhicules électriques et hydrogène pourront circuler à Paris.
Circulation dans le Grand Paris

Fin des voitures à moteur thermique en 2030

Lire la suite ->

2020-01-28

Infos pratiques
voiture ancienne marque italienne couleur orange
Bientôt des radars anti-voitures anciennes

Elles sont pourtant rarement en excès de vitesse !

Lire la suite ->

2020-10-07

actuAuto

Tag cloud (5)