Le blogde direct assurance

2020-11-06

Vignette Crit’Air et malus écologique : pas d’effet sur la pollution ? Un rapport jette le trouble

Vignette Crit’Air et malus écologique : pas d’effet sur la pollution ? Un rapport jette le trouble

Fin septembre, la Cour des comptes a publié un rapport sur la politique menée en France pour lutter contre la pollution automobile. Ce rapport se montre assez sévère quant à l’efficacité de la vignette Crit’Air et du bonus écologique : des dispositifs qui s’appuieraient sur des chiffres un peu trop théoriques…

Une vignette Crit’Air parfois trompeuse  

Introduite début 2017, la vignette Crit’Air est un indicateur du niveau de pollution d’un véhicule. Il existe 6 vignettes Crit’Air, chacune correspondant à un niveau de pollution, à l’âge du véhicule et à sa motorisation. Problème selon le rapport de la Cour des comptes : la vignette Crit’Air se base uniquement sur les émissions théoriques de polluants, et non sur les émissions relevées en conditions réelles de conduite. Ce qui change tout. 

Le rapport prend l’exemple d’une voiture diesel à la norme Euro 5 qui peut circuler avec une vignette Crit’Air 2. Sur le papier, elle respecte bien les seuils d’émissions de polluants à ne pas dépasser. Mais dans des conditions réelles de conduite, une voiture diesel Euro 5 rejette la même quantité d’oxydes d’azote qu’une voiture diesel Euro 4 classée elle Crit’Air 3. 

Un malus auto trop centré sur les émissions de CO2

Le malus, ou écotaxe, concerne les véhicules dont les émissions de CO2 dépassent un certain seuil. Il prend la forme d’une taxe additionnelle perçue au moment de l’immatriculation du véhicule. La Cour des comptes juge ;à encore qu’il n’est pas pertinent de ne regarder que les émissions de CO2 d’un véhicule pour lui attribuer ou non un malus, d’autres polluants devraient être considérés

Autre reproche fait au malus auto : comme la vignette Crit’Air, il s’appuie sur des chiffres d’émissions théoriques de CO2. Dans une conduite en situation réelle, le taux d’émission de CO2 grimpe. Le rapport prend l’exemple de véhicules hybrides, sensés rejetés peu de CO2. Sauf que dans la pratique ces véhicules ne sont pas toujours chargés et consomment alors beaucoup plus d’essence en raison du poids important des batteries, d’où des émissions de CO2 plus élevées. 

Vous avez une voiture à assurer ? Faites un devis et des économies avec l'assurance auto Direct Assurance !

Partager
Articles similaires :
voiture ancienne marque italienne couleur orange
Bientôt des radars anti-voitures anciennes

Elles sont pourtant rarement en excès de vitesse !

Lire la suite ->

2020-10-07

actuAuto
Pourquoi et comment rouler plus propre ?
Pourquoi et comment rouler plus propre ?

Le gouvernement s’apprête en 2019 à renforcer le malus pour les voitures qui émettent beaucoup de CO2, avec l'établissement pour certaines villes de Zones à Faibles Emissions fonctionnant avec le système des vignettes Crit’Air. Explications.

Lire la suite ->

2018-09-14

actu

Tag cloud (5)