Le blogde direct assurance

2020-11-06

Moins utilisées en mode électrique que prévu : les voitures hybrides rechargeables consommeraient beaucoup plus de carburant qu’attendu.

Moins utilisées en mode électrique que prévu : les voitures hybrides rechargeables consommeraient beaucoup plus de carburant qu’attendu.

Deux à quatre fois plus de consommation de carburant que par rapport aux valeurs homologuées pour leur mise sur le marché : c’est le résultat d’une étude internationale* concernant les voitures hybrides rechargeables versus l’utilisation de leur motorisation électrique. Comment expliquer ces écarts ?

 

Pourquoi l’utilisation électrique des véhicules hybrides n’est pas aussi importante ?

Les auteurs de l’étude estiment que les batteries des voitures hybrides ne sont pas rechargées assez fréquemment pour optimiser leur utilisation électrique, estimée normalement entre 60 et 70%. Bien souvent, les voitures hybrides sont donc utilisées comme des voitures thermiques conventionnelles, leur équipement alternatif électrique ne sert à rien et le bilan CO2 attendu n’est pas au rendez-vous.

 

Comment encourager une meilleure utilisation des voitures hybrides rechargeables ?

Les recommandations des auteurs de l’étude sont les suivantes :

  • choisir une motorisation hybride rechargeable uniquement si elle correspond aux habitudes de conduite et de recharge de l’utilisateur,
  • inciter les gestionnaires de flottes d’entreprise à proposer des recharges électriques illimitées, tout en limitant le budget essence ou diesel,  
  • ne réserver les aides à l’achat qu’aux voitures proposant « un fort niveau d’autonomie en mode 100% électrique ». 

Un conseil en opposition à la croissance actuelle des ventes de ces voitures en Europe, avec notamment l’aide prévue en France dans le dispositif de la prime à la conversion ou du bonus écologique.

 

Voiture hybride rechargeable : les résultats de l’étude concernant leur utilisation  

L’étude a comparé le kilométrage attendu en mode électrique (évalué normalement entre 60 et 70%), par rapport au nombre de kilomètres réellement réalisés en utilisant le moteur thermique. La différence constatée lors de l’étude établit que

  • les véhicules de particuliers ne réalisent que 37% de leurs trajets en roulant à l’électrique,
  • les véhicules de fonction seulement 20%.

 

Des disparités de choix de motorisation en fonction des pays

L’étude ayant porté sur des conducteurs de différents pays établit le classement suivant :

  • en Norvège, le conducteur d’un véhicule hybride utilise le mode électrique à 53%,
  • en Chine, ce pourcentage qu’on nomme Utility Factor tombe à 26%,
  • les conducteurs de véhicule de fonction des Pays-Bas utilisent l’électrique à 24%, tandis que les Allemands le déclenchent pour 18% d'entre eux. « Les usagers allemands chargent en moyenne leurs véhicules trois jours de conduite sur quatre. Pour les voitures de société, la recharge n’intervient en moyenne que tous les deux jours de conduite. Cette faible fréquence de charge réduit clairement la part des kilomètres parcourus en mode électrique. »

 

Pour votre voiture particulière, quelle que soit sa motorisation, Direct Assurance vous propose une couverture complète, y compris lorsque vous avez acheté votre véhicule en leasing. Découvrez vos économies en calculant votre devis d'assurance auto.

 

*Étude publiée le 30 septembre par l’ONG International Council on Clean Transportation (ICCT) et l’institut de recherche allemand Fraunhofer Institute for Systems and Innovation Research, réalisée sur un échantillon de 104 709 véhicules en circulation dans six pays : en Chine, en Allemagne, en Norvège, aux Etats-Unis, au Canada, ainsi qu'aux Pays-Bas.

Partager
Articles similaires :
Ventes auto : l’électrique a dépassé le diesel !

Une première historique.

Lire la suite ->

2020-11-06

actuAuto
Un bonus de 1.000 euros pour l’achat d’une voiture électrique d’occasion

Un coup de pouce pour les voitures de seconde main.

Lire la suite ->

2020-10-16

actuAuto

Tag cloud (5)