2022-01-14

Comment limiter l’impact du télétravail sur l'environnement ?

Comment limiter l’impact du télétravail sur l'environnement ?

Qui dit télétravail sous-entend baisse des déplacements automobiles, ferroviaires ou aériens, donc baisse des émissions de CO2. Cependant, les usages du travail à domicile ne sont pas exempts de pollution, notamment numérique. Quelles solutions pratiques envisager pour limiter notre empreinte environnementale lorsque nous travaillons à la maison ?

Éviter de trop chauffer le logement

En matière d’optimisation d’énergie, c’est une habitude facile à mettre en œuvre. En télétravail, ou le reste du temps, en cas de temps froid, il vaut mieux s’habiller plus chaudement que d'augmenter le chauffage de son habitation. En moyenne, réduire la température de chauffage de 1°C peut faire baisser la facture de 7%. L’économie n’est pas négligeable, puisque le chauffage représente en moyenne 60 % d’une facture d’énergie.

Bien choisir son matériel

Même si les ordinateurs portables sont souvent fournis par l’entreprise, sachez que certains fabricants privilégient une production générant le moins d’émissions possibles. « Plus l’ordinateur est léger, moins il a fallu de matière et d’émissions pour sa production » précise le Parisien, dans son édition du 12 janvier 2022. Bon à savoir, si vous envisagez de vous équiper plus vert, en gardant en tête également le critère de durée d’utilisation et de recyclage de votre ordinateur ou portable. Pour agir en faveur de l’environnement, pensez également au reconditionné ou à l’occasion.

Nettoyer et vider sa boite mail

Même si la pollution numérique ne représente que 5% des émissions globales de CO2, il existe toutefois des bonnes pratiques d’usage des outils digitaux. Commençons par la gestion des e-mails, dont chaque Français en garde entre 10 000 et 50 000 non lus dans sa boîte de réception, d'après futura-science.com.

Pourquoi trier et effacer ses mails, y compris professionnels ?  

Cela permet à la fois de moins « encombrer » les data centers et d’économiser l’énergie nécessaire à leur fonctionnement et leur maintenance. Les serveurs sont en effet sans arrêt refroidis par de la climatisation. Côté chiffre, d’après l'organisation Carbon Literacy Project, l’envoi et la conservation d’un e-mail standard génère environ 4g de CO2. Lorsqu’on y joint une pièce volumineuse, les émissions peuvent aller jusqu’à 50g. Pour donner une estimation de l’efficacité du ménage d'une boîte mail, « supprimer 30 messages permettrait d’économiser l’équivalent de la consommation d’une ampoule pendant une journée. » nous indique caminteresse.fr.

Adapter le format des visioconférences

En fonction de la situation, réduire la définition lors d’une réunion en visio a bien entendu des effets positifs sur la pollution numérique. Même si, par rapport au streaming, la visioconférence ne pèse rien dans les émissions numériques globales, cet éco-geste est simple, vertueux et surtout symbolique. En effet, pour certains meetings, le son suffit.

Lorsque vous ne l’utilisez plus, éteignez complètement votre ordinateur et votre box si possible. Vos appareils ont droit aussi à une vraie déconnexion !

Locataire ou propriétaire, les formules d’assurance multirisque habitation proposées par Direct Assurance couvrent efficacement votre logement à un prix économique. Votre tarif d'assurance habitation ici.

Partager
Articles similaires :
Comment sont couverts les biens professionnels des salariés ?
Assurance habitation : comment est assuré un salarié en télétravail ?

Les responsabilités du salarié et de l'employeur

Lire la suite ->

2021-04-02

Comment transformer sa droguerie avec des produits écologiques ?
Scènes de ménage écologique

C'est le moment !

Lire la suite ->

2020-03-10

Tag cloud (5)