Le blogde direct assurance

2019-12-06

Comment bien conduire en hiver ? Nos conseils de conduite

Comment bien conduire en hiver ? Nos conseils de conduite

Baisse des températures, grisaille, pluie, neige, la période hivernale apporte ses conditions météorologiques particulières, surtout pour les déplacements en voiture prévus en fin d’année. Pour rouler en toute sécurité, voici quelques conseils, tous faciles à suivre... Surtout si c'est l'une des premières fois que vous roulerez sur les routes enneigées !

Comment prendre la route en toute sécurité ?

Première règle d’or de sécurité routière, valable pour tous les automobilistes, quelles que soient les conditions climatiques : ne pas fixer un horaire d’arrivée trop précis. Car l’essentiel, c’est d’arriver, pas de se presser, ni de stresser. Renseignez-vous sur les conditions météo et les prévisions de circulation pour différer votre départ si elles sont trop mauvaises (chutes de neige abondante, pluie verglaçante, prévisions d'embouteillages…) et régler le GPS.

 

Comment préparer sa voiture pour circuler en conditions hivernales ?

  • batterie en bon état ( il serait dommage de devoir la changer sur la route)
  • ampoules de tous les feux en fonctionnement (avec ampoules de rechange, à portée de main)
  • surfaces vitrées propres : pare-brise, rétroviseurs et feux
  • réservoirs pleins, notamment celui du liquide lave-glace avec un produit antigel
  • balais d’essuie-glaces neufs, ou peu usés
  • numéro du service d'assistance de votre assurance
  • raclette pour gratter le givre, gants pour se protéger les mains
  • couverture et vêtement chauds
  • de quoi boire et grignoter, en cas d’embouteillage, si les engins de déneigement doivent intervenir
  • et puis bien sûr, tous les équipements imposés par le code de la route : gilet, triangle et éthylotest !

Votre chargement bien réparti

Placez les objets les plus lourds dans le coffre, jamais sur la plage arrière où ils peuvent se transformer en projectiles dangereux en cas de freinage brusque.

 

Le bon pneu pour rouler en hiver

Si besoin, équipez les 4 roues de pneus hivers (ou pneus neige) qui garantissent la meilleure adhérence et préservent une bonne tenue de route. Ils n’aiment que le froid : quand la température extérieure dépasse 7°C, ils perdent leur efficacité. La structure du pneu s’use.
Sinon, vous pouvez choisir de prévoir des chaînes ou des chaussettes à neige à placer sur vos pneus classiques en cas de perte d’adhérence ou lorsque les équipements spéciaux sont imposés pour accéder aux stations de ski.

Cependant, notez qu’à compter de 2021, les préfets pourront rendre obligatoires les pneus hivers ou les chaînes à neige en montagne entre le 1er novembre et le 31 mars.

 

 

Pendant le trajet, comment optimiser sa conduite ?

  • Jamais de smartphone au volant ! On se répète un peu mais quitter la route des yeux, même quelques secondes, c’est beaucoup trop dangereux… Demandez à un passager de se charger des appels, des sms ou de la boîte mail.
  • Allumez les feux, dès que la visibilité diminue, pour bien voir et pour se rendre visible, surtout sur les routes sinueuses de montagnes. Pour choisir les bons feux, on vous rappelle les règles en fin d'article.
  • Réduisez votre vitesse pour pouvoir toujours rester maître de la voiture. Parce que neige et verglas + virages sur routes inconnues, ce n'est pas toujours facile. Inutile de chercher coûte que coûte à atteindre la vitesse maximale.
  • Ne collez pas le véhicule vous précédant, respectez les distances de sécurité surtout si la chaussée est humide ou glissante car la distance de freinage s’allonge considérablement. Et adoptez l’éco-conduite, c’est moins fatiguant et plus économique côté consommation de carburant !
  • Faites des pauses toutes les 2 heures. En sortant de la voiture pour marcher un peu, boire de l’eau ou un café, ou même dormir un petit quart d’heure… et repartir en forme !
  • Sur chaussées enneigées et glissantes, adaptez votre conduite.

 

Comment circuler sur les routes de montagne ?

  • Quand le croisement est difficile, celui qui descend laisse passer celui qui monte et s'il faut reculer, c'est au véhicule plus petit ou plus léger de faire la manoeuvre.
  • Renoncez à doubler lorsque la visibilité est mauvaise, lorsque la route est en lacet ou la chaussée glissante.
  • En descente, utilisez en priorité le frein moteur ; ne roulez jamais au point mort, n'appuyez pas longuement sur la pédale de frein.
  • Ralentissez et redoublez de vigilance dans les virages : gravillons, chaussée déformée, nids-de-poule, plaques de verglas peuvent causer des risques de dérapage.

 

Rappel des règles d’allumages des feux

Quand la lumière extérieure baisse : allumer au moins les veilleuses ou feux de position en ville. Dès que la nuit tombe, allumer les codes (feux de croisement). On peut passer en pleins phares ou feux de route si la route n’est pas éclairée, mais uniquement si personne ne roule en sens inverse.

Les feux de brouillard avant peuvent être allumés en complément des feux de croisement, en cas de forte pluie, de brouillard ou de chute de neige. Ils peuvent également être employés pour éclairer une route étroite et sinueuse.

Les feux de brouillard arrière ne doivent jamais être utilisés sous une forte pluie car ils sont très éblouissants. On peut les allumer en cas de brouillard ou de chute de neige.

 

Comment bien utiliser ses feux sur la route en toutes circonstances ?

Mise à jour novembre 2020

Partager
Articles similaires :
Protéger votre habitation en hiver

Pour éviter les dégâts du froid et des intempéries, voici les précautions à prendre pour protéger votre habitation.

Lire la suite ->

2019-11-13

Prévention
Comment protéger votre voiture du froid ?

Les réflexes qui s'imposent pour les pneus, la carrosserie, le pare-brise...

Lire la suite ->

2019-12-02

Prévention

Tag cloud (5)