Le blogde direct assurance

2020-01-16

Fraude à l’assurance : plus d’1 Français sur 10 déclare avoir déjà triché

Fraude à l’assurance : plus d’1 Français sur 10 déclare avoir déjà triché

Les résultats du baromètre publié en novembre dernier par LeLynx.fr, le comparateur d’assurance, sont sans équivoque. Un Français sur 10 a déjà fraudé (dont 25% parmi les jeunes entre 18 et 34 ans), 1 sur 4 a déjà hésité à frauder, et 30% des Français déclarent qu’ils pourraient frauder les assureurs s’ils en avaient l’occasion. Les principales raisons des fraudeurs portent sur des économies potentielles, qui peuvent in fine leur coûter très cher. 

 

Frauder à l’assurance, comme toute fraude, est une pratique illégale

 

Comme l’explique Amina Walter, Directrice Générale Déléguée chez LeLynx.fr : « Aujourd’hui la fraude à l’assurance est lourdement punie : en cas de fausse déclaration, l’assuré risque la non-prise en charge de son sinistre mais aussi l’obligation de rembourser tous les sinistres indemnisés depuis 2 ans. »

En cas de fausse déclaration au moment de la souscription du contrat d’assurance, la compagnie d’assurance peut selon les circonstances :

  • appliquer une déchéance de garantie, c’est-à-dire priver les assurés d’indemnisation,
  • majorer la prime,
  • ou tout simplement rompre unilatéralement le contrat.

En cas d’escroquerie, l’assureur victime peut aussi engager une poursuite judiciaire. La peine encourue par le fraudeur peut aller jusqu’à 5 ans de prison et 375 000 euros d’amende.

D’autre part, l’usage de documents falsifiés est passible de 3 ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende.

 

Pourquoi assurer sa voiture ?

 

Quelles sont les fraudes à l’assurance que les sondés citent le plus souvent ?

 

Les Français interrogés dans l’étude déclarent qu’ils auraient tendance à frauder leur assurance auto, leur assurance moto et leur assurance habitation, sans doute en raison de leur prise sur le quotidien. Dans le peloton de tête des 3 types de fraudes, on trouve   

  • L’invention de sinistres imaginaires lors de la déclaration d’un sinistre pour 19%.
  • L’utilisation de l’assurance d’un proche pour se faire indemniser pour 15%.
  • Le transfert de la responsabilité d’un sinistre à un tiers (14%).

 

Pourquoi frauder l’assurance ?

 

L’étude identifie également trois principales raisons :  

  • Pour un répondant sur deux, c’est éviter un malus
  • Ensuite vient le fait d’être mieux indemnisé, pour 46% des sondés.
  • Enfin, pour 39% des personnes qui ont répondu, il s’agit d’éviter de payer une franchise.

Ces raisons sont soutenues avec la perception du montant des indemnisations jugées trop faibles (pour 1 français sur 5) et celui des franchises trop élevées (pour 1 français sur 3). 

 

D’après l’Agence pour la Lutte contre la Fraude à l’Assurance (ALFA) : « Le chiffre à retenir, c’est près d’1 demi-milliard d’euros de fraude identifiée en Incendie, Accidents et Risques Divers (IARD) en 2018… A contrario les données transmises en Assurances de personnes ne sont pas suffisamment significatives pour évaluer les enjeux. »

 

Votre devis d’assurance auto Direct Assurance

 

Étude quantitative réalisée par CSA en septembre 2019 par internet sur un échantillon de 1001 répondants représentatifs de la population française âgée de 18 ans ou plus.

Partager
Articles similaires :
Le contrôle technique contribue à la sécurité routière, au contrôle et à la baisse des émissions polluantes.
700 000 voitures sans contrôle technique en 2019

Alerte du CNPA concernant la securité routière.

Lire la suite ->

2019-12-16

les radars repèrent maintenant les véhicules non asssurés
Les radars repèrent les véhicules non assurés

Depuis septembre 2019, lors du flash d’un véhicule, on vérifie son assurance auto.

Lire la suite ->

2020-01-14

Tag cloud (5)