Le blogde direct assurance
mercredi 23 septembre 2015

La pluie au volant : attention, danger !

La pluie au volant : attention, danger !

Les dernières intempéries qui ont traversé la France ont rappelé à chacune et chacun qu’au volant, la pluie est dangereuse. D’ailleurs, on estime qu’elle multiplie par 2 le risque d’accident en raison de la perte d’adhérence sur la chaussée, de la visibilité réduite à cause des projections d’eau et du danger de glissade sur des feuilles humides.

Pour rouler prudemment sous la pluie, voici nos conseils :

– Comme dans toute situation rendue dangereuse par une météo changeante, il est primordial de réduire sa vitesse, d’augmenter les distances de sécurité et d’anticiper les manœuvres des autres véhicules. Lorsque la visibilité est réduite à 50 m ou moins à cause d’une forte pluie (ou en cas de grêle ou de brouillard), la vitesse est limitée à 50 km/h quelle que soit la route empruntée (autoroute, voie express, route nationale). Rappel des limitations de vitesse ici.

– Pour rester visible, allumez vos feux de croisement, mais laissez vos feux de brouillard éteints, car ils pourraient éblouir les conducteurs qui vous suivent.

– Surveillez l’état de vos essuie-glaces : changez vos balais une fois par an, si possible avant l’automne.

– Surveillez également l’état de vos pneus et gonflez les régulièrement.

– Pour éviter la buée dans l’habitacle, activez le désembuage avec de l’air chaud.

– Attention aux mares d’eau qui peuvent se former à la fin d’une descente ou sur le bas-côté de la chaussée : en cas d’aquaplaning, relâchez progressivement l’accélérateur et attendez que les pneus se remettent en contact avec la route.

– Ne vous engagez pas sur une route inondée.

– En cas d’alertes météorologiques de niveau orange ou rouge, reportez autant que faire se peut vos déplacements, et restez à l’écoute des actualités.

Partager