Le blogde direct assurance

2020-11-30

Pollution : les particules fines dues au chauffage au bois et aux freinages automobiles sont les plus nocives pour la santé

Pollution : les particules fines dues au chauffage au bois et aux freinages automobiles sont les plus nocives pour la santé

En pleins pics de pollution, une étude scientifique franco-suisse*, dont les résultats ont été présentés dans la revue Naturerévèle les sources émettrices les plus nocives pour la santé humaine.

 

Comment se comportent les particules fines ?

Parmi les trois grandes familles de particules, certaines, à la suite d’interactions avec d’autres molécules (gaz, rayonnement solaire, humidité) connaissent une mutation chimique et acquièrent des pouvoirs oxydants très différents. Exemple donné par Gaëlle Uzu, chercheuse à l’IGE et co-autrice de l’article : « Le sel porté par les embruns marins par exemple a une toxicité nulle. En revanche, les hydrocarbures polycycliques aromatiques (HAP) oxydés dans l’atmosphère dans des réactions très brèves sont très oxydantes pour les poumons. »

 

Quelle sont les révélations de cette étude ?  

Cette étude révèle donc les deux sources les plus néfastes pour la santé des poumons humains. Il s’agit du pouvoir oxydant :

  • du chauffage saisonnier au bois,
  • des freins et des pneus automobiles, de façon permanente : « Avec les progrès des motorisations, on constate une baisse très importante des polluants à la sortie du pot d’échappement. Mais on mesure surtout des particules inorganiques comme le cuivre qui proviennent des plaquettes de frein et de métaux provenant de l’usure des renforcements des pneus. », révèle également Gaëlle Uzu.

 

Indicateur polluant : faut-il prendre en compte le pouvoir oxydant des particules ?

Lors d’un épisode de pollution, il est recommandé d’éviter les activités physiques, de renoncer aux feux de cheminée, de préférer les transports en commun à la voiture, lorsque certains seuils sont dépassés. Cette étude démontre qu’il faut peut-être ajuster ces indicateurs, non seulement en fonction de la quantité des polluants émis, mais également en prenant en compte leur nocivité sanitaire. Par ailleurs, même avec des voitures électriques, ces particules fines perdurent car les véhicules propres ont les mêmes équipements de freinage et de pneumatiques que les véhicules thermiques.

 

*Etude menée pendant 5 ans conjointement par l’Institut Paul-Scherrer (IPS, Suisse) et par l’Institut des Géosciences de Grenoble (IGE-CNRS/IRD/ université de Grenoble)

Comment assurer votre voiture ou votre logement et réaliser des économies en quelques minutes ? Pour un devis d'assurance auto, c'est par ici. Et pour un devis d'assurance habitation, c'est par là !

 

Partager
Articles similaires :
homme voiture plein essence station service
La carte des pays où les véhicules thermiques vont être interdits

Map in progress.

Lire la suite ->

2020-11-26

actuAuto
voitures embouteillages
Vignette Crit’Air et malus écologique : pas d’effet sur la pollution ?

Un rapport jette le trouble.

Lire la suite ->

2020-11-06

actuAuto

Tag cloud (5)